• Minute promotionnelle pour l'Union Européenne

    Vous aurez sans doute remarqué l'europhobie qui sévit sur ce blog. Afin de rétablir (un peu) l'équilibre, donnons la parole une minute à nos chères institutions européennes. L'UE a un message - promotionnel - à faire passer aux citoyens européens. Voyons cela :

     

    Pour ceux qui n'auraient pas bien compris, je reprends. L'europe est notre refuge de petits blancs, menacé par les sales jaunes, les sales noirs et les sales arabo-indiens (pakistanais ?). Il est grand temps de s'unir entre petits blancs afin de poursuivre notre mission civilisatrices envers les barbares, à commencer par leur apprendre à s'assoir dans le calme et dire bonjour. Je regrette l'absence d'un gentil cowboy; probablement dans la version "OTAN".

    Voilà pourquoi l'élargissement c'est bien, quoi qu'en pensent ces peuples ignares qui ont rejeté le TCE pour des raisons fumeuses. Heureusement, la solution au populisme, c'est bien connu, c'est la PE-DA-GO-GIE. Surtout le message doit être simple, pour ne pas embrouiller l'électeur moyen qui, on le sait depuis qu'il a voté NON, ne brille pas par l'esprit.

    Vive l'Europe, vive la démocratie !

    « Le regard d'Ulrich Beck sur l'euronationalisme allemandL'article du jour : Les œillères du libre-échange, Dani Rodrick »

  • Commentaires

    1
    BA
    Jeudi 8 Mars 2012 à 20:45

    Vive l’Europe, vive la démocratie, et vive le progrès social que nous a apporté l’Europe …

     

    Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?

     

    -              « Si le traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

     

    -              « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

     

    -              « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

     

    -              « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

     

    -              « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

     

    -              « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

     

    -              « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)

     

    -              « On a voulu créer un grand marché avec la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux. L’exigence des règles du jeu communes explique que le Conseil des ministres a adopté 280 lois. Mais ce qui était indispensable étant fait, il y aura dans l’avenir moins de lois européennes. » (Jacques Delors, 19 septembre 1992, La Croix)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :