• Quel état des esprits sur les marchés financiers ?

  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Mai 2012 à 19:00

    L'optimisme de tes amis fait chaud au cœur ! 

    Et ils disent bine volontiers qu'ils n'ont pas de recette "décente" pour sortir du merdier. Alors va falloir utiliser nos recettes où les pertes resteront privées... Pauvres actionnaires ! 

    2
    Coma81 Profil de Coma81
    Mardi 29 Mai 2012 à 22:34

    A partageux.

    Autant je n'aime pas les gestionnaires de patrimoine (les marchés) sont europhoriques, autant je ne suis pas sûr de me réjouir de leur morosité. En tout cas, c'est instructif.

    3
    Coma81 Profil de Coma81
    Mardi 29 Mai 2012 à 22:37

    J'ajoute que "nos solutions" ne sont pas très définies, alors que les libéraux authentiques réclament à corps et à cris un défaut sur dettes souveraines et des nationalisations de banques. C'est ça l'info.

    4
    BA
    Mercredi 30 Mai 2012 à 14:12

    Mercredi 30 mai 2012 :

     

    L'Italie emprunte 5,74 milliards d'euros, taux en forte hausse.

     

    L'Italie a emprunté mercredi 5,74 milliards d'euros à moyen et long terme à des taux en forte hausse, dans un marché très nerveux en raison notamment de fortes tensions sur l'Espagne liées aux inquiétudes concernant son secteur bancaire.

     

    Dans le détail, le Trésor italien a émis pour 3,39 milliards d'euros d'obligations à cinq ans, proche de son objectif maximum (3,5 mds), à un taux qui a grimpé à 5,66%, contre 4,86% lors d'une émission similaire le 27 avril.

     

    Il a émis en outre pour 2,34 milliards d'obligations à 10 ans, soit en milieu de la fourchette visée (2 à 2,75 mds), à un taux qui a atteint 6,03%, contre 5,84% lors de la précédente émission.

     

    Globalement, le Trésor est resté bien en-deçà de son objectif maximal de 6,25 milliards d'euros.

     

    Même si les experts ont jugé la demande correcte, d'autres ont noté qu'elle était un peu plus faible qu'à l'ordinaire, compte tenu du caractère attractif des taux concédés lors de cette opération.

     

    "Les opérateurs restent très prudents car les trois prochaines semaines seront cruciales pour l'avenir de l'union monétaire" européenne, a estimé Annalisa Piazza, stratégiste pour Newedge.

     

    Le marché obligataire est secoué par les craintes des investisseurs à l'égard de l'état de santé du secteur bancaire espagnol, ce qui a entraîné de fortes tensions des taux espagnols et des taux italiens dans leur sillage.

     

    La firme spécialisée Spiro Sovereign Strategy a notamment expliqué la hausse des taux d'emprunt concédés par Rome par "ses gros besoins de financement et la nécessité pour ce pays d'émettre davantage d'obligations à long terme".

     

    La bourse italienne a pâti de cette envolée des coûts de financement pour l'Etat italien et reculait de 1,1% vers 10H00 GMT à 12.953 points.

     

    Après avoir profité depuis le début de l'année d'une forte détente de ses taux, l'Italie fait face depuis la mi-avril à un rebond en raison du regain d'inquiétude des marchés pour la zone euro, en particulier pour l'Espagne.

     

    Plombée par des plans d'austérité à la chaîne destinés à rassurer les marchés, l'économie italienne est elle aussi dans une situation délicate et le gouvernement de Mario Monti a dû revoir en baisse récemment ses prévisions de PIB, qui devrait se contracter de 1,2% cette année contre -0,4% initialement prévus.

     

    http://www.boursorama.com/actualites/l-italie-emprunte-5-74-milliards-d-euros-taux-en-forte-hausse-debf19c674abb274de7011b354f81eb7

    5
    myla 2
    Mercredi 30 Mai 2012 à 15:36

    Pour nous donner un peu d'espoir, d'utopie, mais je pense aussi d'envie de lutter de changer le monde tel qu'il va, voici une vidéo pas très récente, mais qui change, car elle est offensive, et permet de voir dans quelle direction le peuple doit aller.

    En 1936, nos anciens ont inventé les congés payés, au plein moment de la crise, aujourd'hui il nous faut aller plus loin

    http://www.dailymotion.com/video/xh3ga6_salaire-a-vie-bernard-friot-un-salaire-pas-un-revenu-1_news

     

    6
    Jeudi 31 Mai 2012 à 11:46

    J'aime beaucoup tes publications qui sont très argumentées et bourrées de références/citations solides. 

    Ce qui m'amuse ici, ce n'est pas ton travail excellent comme d'hab, c'est le ton de nos spécialistes. Voilà des années qu'ils nous serinent, tous ces spécialistes, qu'on doit faire ceci et cela pour que ça marche. Voilà des années que les politiques font ceci et cela en obéissant rigoureusement à ces injonctions. Et voilà que nos spécialistes découvrent que ça ne marche pas du tout comme ils l'espéraient. Qu'il va y avoir de la viande froide sur les murs. Qu'ils ne savent pas trop quoi faire. Eux qui étaient si sûrs de leur méthodes, si arrogants, si confiants dans la justesse de leur idéologie. C'est ce contraste entre l'humilité de ces vidéos et l'arrogance triomphante d'un passé tout récent qui m'amuse beaucoup. 

    La faillite d'établissements bancaires, de fonds de pension et de boursicoteurs divers et variés ne va pas me faire pleurer. Même si je crains fort que des gens modestes ou pauvres — le cœur de cible de mon blogue ;o) — n'en subissent à l'occasion les dégâts collatéraux. La double peine puisqu'on a déjà subi les conséquences de trente années de libéralisme fou.

    J'ai écrit "nos solutions" pour rester vague. Jacques Sapir, Frédéric Lordon, Jacques Généreux, les économistes atterrés, etc. proposent des solutions. Elles ne sont pas forcément toujours compatibles entre elles. Il y a des désaccords entre les personnes. Mais il y a au moins accord et sur l'analyse de la situation et pour changer radicalement de cap. 

    Bonne  journée.

    7
    Coma81 Profil de Coma81
    Jeudi 31 Mai 2012 à 14:15

    Merci pour le compliments.

    En effet, il faudrait exhumer les propos de ces spécialistes avant la crise, puis les confronter à la réalité actuelle. On pourrait rigoler.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :