• Retour sur l'affaire Charlie Hebdo

    Il est intéressant de noter l'évolution idéologique de "Charlie Hebdo". A l'origine représentant de la gauche libertaire bobo, il suit sous la férule de Philippe Val, comme son lectorat socialiste, la pente du libéralisme. Dans le même temps, du progressisme creux et de l'anti-racisme de posture et d'invective, il opère un tournant "beauf-raciste" anti-musulman.

    Peut-être est-ce la façon pour les bobos de communier avec un peuple qu'ils croient raciste ? Peut-être tout simplement que la génération 68, elle aussi, vieillit. 

    (voir le point de vue de Pascal Boniface ci-dessous)

     

    Le point de vu de Pascal Boniface, Directeur de l'IRIS

    "(...) Notons au passage que c'est en tapant sur l'islam qu'il a obtenu une reconnaissance institutionnelle dans les médias traditionnels et au sein de la classe politique. De journal un peu dégoutant et méprisé par ces catégories, il a acquis respect et bienveillance par ce biais-là.

    La tradition libertaire de "Charlie Hebdo" appartient depuis plusieurs années déjà au passé du journal, qui joue maintenant à fond la carte "beauf-raciste".

    Il ratisse ainsi un nouveau type de lectorat, bien éloigné à mon avis des libertaires du début.

    "Charlie Hedbo" est multi-récidiviste contre les musulmans. En 2006, il avait publié les caricatures danoises de Mahomet. En 2011, sorti un numéro spécial "Charia Hebdo", suivi d'un attentat contre leurs locaux (voir à ce sujet mon billet "Charlie Hebdo, pas islamophobe, simplement opportuniste et faux-cul"). Cela leur avait permis de se faire inviter au Festival de Cannes et à l'Elysée, summum de la dissidence.

    Si "Charlie Hebdo" est à nouveau pris à partie, il pourra se délecter de dire : "On vous avait prévenu que c'était des fous". C'est un cercle vicieux qu'il ne faut surtout pas entretenir.

    Le pire service à rendre à ce journal serait qu'un acte violent soit commis contre lui. Il faut donc opter pour la critique politique.

    Il faut faire tomber les masques et dire que "Charlie Hebdo" est devenu journal populiste et non plus libertaire. Il n'y a rien de courageux à taper sur les musulmans en France à notre époque.

    L'argument mis en avant par la rédaction est celui de la liberté d'expression, l'objectif réel est de relancer les ventes en baisse du journal, en faisant des coups réguliers contre les musulmans."

     

    « Le tournant de la rigueur n'a pas trainéPanorama de la gauche française en 2012 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :