• Se poser les bonnes questions

    Depuis 2008, les Etats consacrent l'argent des contribuables à sauver les banques. Devant l'énormité de la chose, les citoyens ont dans un premier temps versé dans l'incrédulité, les responsables se chargeant de les rassurer en leur assurant que la crise bancaire n'était qu'une petite panne passagère, pourvu qu'on mette un peu d'huile dans les rouages (distribution d'argent gratuit aux banques).

    Maintenant qu'il apparaît que l'ardoise a été laissée aux citoyens - ceux-ci étant en outre touchés de plein fouet par des restrictions  budgétaires -  la tension  va commencer à monter. Ici un journaliste irlandais qui demande à un responsable européen (de la BCE) pourquoi au fait le peuple irlandais a dû payer pour sauver les banques privées irlandaises, le tout au plus grand bénéfice d'investisseurs et de banques européennes compromises dans l'affaire.  

     

     

     

    Les portugais aussi sont en colère, mais en chanson :

     

     

     

    Mais nous en France on s'en fout parce qu'on a Dany Brillant.... quoique...

     

     

    « Bonne Année (lol)Penser le capitalisme au 21ème siècle, Par Thomas Piketty »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    myla2
    Dimanche 5 Février 2012 à 10:05

    La puissance des chansons ne devrait pas être sousestimée... Ce serai bien que chez nous aussi on ait de belles chansons de révolte et d'espoir... ça ferait peut-être évoluer les choses plus vite?

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :