• Une soirée étudiante en plein jour à Paris ?

    De notre envoyé spécial, Place de la Bastille à Paris.

    Mais que s'est-il passé ce jour Place de la Bastille qui a vu se rassembler près de 3000 jeunes (5000 selon les organisateurs) ?

    Il semblerait que les lycéens et étudiants parisiens, conscients des dangers de l'alcool, et du manque de sommeil - surtout en cette période d'examen, aient voulu avancer dans l'après-midi la traditionnelle soirée étudiante du jeudi soir.

    Au milieu de cette ambiance festive, nous tombons sur Paul, Charlotte, et William, lequel revendique fièrement son statut d'étudiant Erasmus. Tous les trois à la Sorbonne en science politique il discutent des élections de dimanche dernier, qui a livré quelques enseignements intéressants, en particulier sur le profil sociologique des électeurs du FN, comme nos trois étudiants nous l'expriment de façon très imagée, et un brin provoc.

     

    Après tout l'expression politiquement correcte "la France d'en bas" a fait son temps.

     

     

    Permalien de l'image intégrée

     

    « A bas la gauche ! Vive la France !Pour Romaric Godin (La Tribune) "la gauche creuse son tombeau" »

  • Commentaires

    1
    BA
    Mercredi 4 Juin 2014 à 21:47

    La France au XXI ème siècle : le scénario "Guerre Civile Espagnole"

     

    Quel est le paysage politique ?

     

    Dans le camp des élites pro-européennes :

     

    - Le Parti Socialiste : le clan Hollande, contre le clan Valls. Discrédité.

    - L'UMP : le clan Sarkozy, contre le clan Copé, contre le clan Fillon, contre le clan Juppé. Discrédité.

    - L'Alternative (UDI + Modem) : le clan Jégo, contre le clan Bayrou. Discrédité.

    - Europe Ecologie Les Verts : trop de clans, je n'arrive pas à faire une liste complète, j'ai mal à la tête, c'est un bordel indescriptible. Discrédité.

     

    Dans le camp d'en face :

     

    - Le Front National : 24,95 % aux élections européennes. Un sondage IFOP montre que si le vote était obligatoire, 24 % des abstentionnistes voteraient FN. En clair : le FN dispose d'une très importante armée de réserve, qui, pour le moment, ne vote pas.

     

    http://www.valeursactuelles.com/abstentionnistes-fn-t%C3%AAte

     

    - Le Front de Gauche : 6,34 % aux élections européennes. Jean-Luc Melenchon a parfaitement décrit la dynamique historique en faveur du Front National :

     

    "Aux conditions actuelles, parce qu’elle est en dynamique, rien ne peut plus barrer la route de madame Le Pen. Mieux : le fruit va lui tomber tout droit dans la bouche. Toute la décomposition en cours du champ politique, ou bien alimente directement son fond, ou bien emporte sans combat les digues qui s’y opposeraient. La physique de l’Histoire n’a d’ailleurs jamais fonctionné autrement. Les grands mouvements comme les petits ne sont pas linéaires. Ils suivent des lignes de croissance ou décroissance saccadées où des pics succèdent à des paliers. Les prochains condiments qui vont alimenter le suivant pic sont en place. D’un côté l’implosion de l’UMP, libérant de vastes pans de sympathisants de tous niveaux, de l’autre la débilité de l’équipe au pouvoir et de ses supplétifs entretenant tous les ingrédients d’une implosion autrement plus dangereuse : celle de l’Etat. Que les auto-flagellant se rassurent, je ne nous oublie pas dans ce tableau. Notre score à l’orée du nouveau cycle politique ne nous permet pas d’être l’alternative dans le chaos qui s’avance."

     

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/05/30/pendant-que-la-poussiere-retombe/

     

    - Debout la République : 3,82 % aux élections européennes.

     

    - Lutte Ouvrière : 1 %

     

    - UPR (Union Populaire Républicaine) : 0,41 %

     

    - NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) : 0,30 %

     

    Conclusion :

     

    Depuis mai 1974, les partis pro-européens dirigent la France. Ils n'ont réussi qu'une seule chose : remettre en selle les fachos.

     

    Aujourd'hui, la dynamique est en faveur du FN. Son armée de réserve d'abstentionnistes est très importante.

     

    Pour la France, le scénario le plus probable est un scénario de type "Guerre Civile Espagnole", comme entre 1933 et 1936.

     

    Si ce scénario-catastrophe se réalise, la France connaîtra une guerre civile entre :

     

    - les Républicains

     

    - et les Nationalistes.

    2
    BA
    Mardi 10 Juin 2014 à 18:10

    A propos de la nouvelle aristocratie :

    Quelles sont les dernières promotions concernant la nouvelle aristocratie ?

    Réponse :

    François Hollande remanie sa garde rapprochée.

    La rumeur circulait depuis plusieurs mois : le secrétaire général adjoint de l'Elysée, Emmanuel Macron, quittera bien ses fonctions, et son bureau d'angle au deuxième étage de l'Elysée, dans la première quinzaine de juillet.

    Qui pour le remplacer ? Il s'agira de Laurence Boone, économiste chez Bank of America, nommée conseillère économique et financière.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/06/10/francois-hollande-remanie-sa-garde-rapprochee_4435485_823448.html

    Prochaine étape :

    Bank of America rachète le palais de l'Elysée.

    3
    Jacques
    Vendredi 20 Juin 2014 à 20:55

    Mais BA, vous publiez partout le même message !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :