• Thomas Piketty: «On a besoin de réformes fiscales et sociales de fond. Pas de cette improvisation permanente» - Interview dans Libération (Extrait)

    "L’Europe s’est construite sur l’idée d’une mise en concurrence généralisée entre les pays, entre les régions, entre les groupes mobiles et les groupes moins mobiles, sans contrepartie sociale ou fiscale. Cela n’a fait qu’exacerber des tendances inégalitaires liées à la mondialisation, à l’excès de dérégulation financière. Des économistes, des intellectuels, des hommes et des femmes politiques disent aujourd’hui qu’il faut sortir de l’Europe. Y compris à gauche, où l’on entend : «N’abandonnons pas la question de la sortie de l’euro, voire de l’Europe, à Marine Le Pen, il faut poser la question.» Ce débat est légitime et ne pourra pas être éludé indéfiniment."

     

     


    6 commentaires
  • "Finalement cette politique d’austérité que beaucoup considèrent comme sérieuse serait également très partielle et partiale et conduirait à un déséquilibre, à un déficit encore plus grave que le déficit public en démocratie, je veux parler d’un déficit d’emploi qui induit un chômage de masse." (Septembre 2012)

    "Il serait temps de reconnaître que la politique économique menée depuis 2011 est une erreur. Elle ne permet pas de créer les conditions d’une sortie de crise. Pire, elle est directement responsable du retour de la récession et de la catastrophe sociale qui ne cesse de s’amplifier en Europe."

    "Pour sortir de cette ornière, il faudra un renversement de la politique économique en Europe. (...) un abandon partiel d’une souveraineté nationale devenue inopérante, au profit d’une souveraineté supranationale, seule à même de dégager des marges de manœuvre nouvelles qui permettent de sortir de la crise." (octobre 2012)

     

    OFCE, Observatoire Français des Conjonctures Economiques

     

    L'OFCE : pour "un renversement de la politique économique en Europe"L'OFCE : pour "un renversement de la politique économique en Europe"

     

     

    Conférence 2010 :: Un panorama des concepts et des approches, Xavier Timbeau (OFCE) from Cournot Centre

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • (L'auteur du site, bien que militant front de gauche, se désolidarise entièrement de la position du Parti de Gauche sur l'euro, laquelle repose sur des erreurs flagrantes d'analyse économique, et des conceptions politiques d'une naiveté affligeante. Nous pensons que la raison n'est pas tant l'incompétence des rédacteurs du texte, que le manque de courage intellectuel et politique devant la nécessaire rupture avec la monnaie unique et la version fédéraliste du projet européen).

     

    "Un gouvernement déterminé peut mener cette action subversive dans l’UE : il peut cesser d’appliquer l’intégralité du traité de Lisbonne, s’affranchir des règles européennes qui imposent aux politiques un carcan néolibéral, et cela sans s’imposer les difficultés supplémentaires qu’engendrerait une sortie de l’euro."

    "S’affranchir du carcan néolibéral de l’UE, sortir de l’application intégrale du traité de Lisbonne, sans sortir de l’UE, c’est démontrer que l’on peut préserver l’acquis de cinquante ans de construction européenne, en se débarrassant du poison néolibéral."

    Résolution du Parti de Gauche sur l'Euro

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique